© Copyright 2008-2018
afnart.com

 

Accueil

 



 

Réunion des Anciens Scouts de Tunisie


Chers Amis,

Faites savoir autour de vous qu'une Réunion des Anciens Scouts de Tunis aura lieu le 7 octobre 2018 dans le var comme chaque année, venez nombreux partager une belle journée dans la joie.

Ici mon e.mail pour tous renseignements complémentaires :     simonedu@wanadoo.fr



 

Lettre ouverte au Président de la République - Après « l'affaire AUDIN », « l'affaire du 26 mars 1962 » ?

Lettre (postale) émouvante de Simone GAUTIER au Président de la République.


Monsieur le président de la République,

Dans « l’affaire AUDIN », comme disent les journalistes, le corps du « disparu »,  n’a pas été retrouvé. Mais ce n’est pas un inconnu…

Cliquer ici pour lire la suite


 

AFNART

INVITATION

Conférence sur le peintre André Roubtzoff

Le président de l'AFNART, Philippe Vallay, vous invite à cette conférence qui aura lieu au

"Moulin de Moissac" à Moissac - 82200
le samedi 16 juin 2018 à 11 h 00

Elle sera donnée par M. Patrick Dubreucq, universitaire, spécialiste de ce peintre et auteur du livre :

"Alexandre Roubtzoff, une vie en Tunisie"

Alexandre Roubtzoff, né à Saint-Petersbourg, est arrivé en Tunisie en 1914 et y est mort en 1949.
Tombé amoureux de ce pays, il a beaucoup circulé et y a produit une très riche œuvre picturale.
Il a séjourné dans diverses familles et en particulier dans la famille Boglio. Paul Boglio est actuellement en charge de la mémoire de ce peintre.

Depuis 1979, l'AFNART a travaillé avec opiniâtreté à l'amélioration de la situation des Français de Tunisie, se confrontant souvent à des fins de non recevoir.
Son action a permis d'obtenir une indemnisation comparable à celle des Français d'Algérie.
D'autre part, la reconnaissance des Conventions et Protocoles a aussi permis une indemnisation, quoique encore partielle et insuffisante.

Cette invitation s'adresse à tous ceux qui veulent connaître et soutenir l'Œuvre Française en Tunisie à partir des années 1900 et jusqu'à notre départ entre 1956 et 1961.
L'AFNART se donne aussi pour mission de la défendre et d'en être fière.

Arès cette conférence, nous aurons à 13h un déjeuner convivial et chaleureux.

Pour tous ceux qui ne sont pas adhérents à l'AFNART :

Inscription obligatoire avant le 1er juin 2018

Téléchargez le document en pièce jointe ou envoyez votre inscription en indiquant vos nom, prénoms, téléphone et le montant de votre participation qui est de 10 euros par personne pour la participation à la seule conférence, ou 35 euros par personne pour la participation à la conférence et au déjeuner.
Veuillez envoyer votre chèque à l'ordre de l'AFNART à :

Micheline Roumeaux
3, avenue de Corinthe
13006 - Marseille

Merci d'avance pour votre participation.



 

AFNART

ASSEMBLEE GENERALE du 4 juin 2016 à La Ciotat

  1. Lecture du Procès Verbal de l’AGO du 20 Juin 2015 à AVIGNON.
  2. Rapport financier par le Trésorier National
  3. Renouvellement des administrateurs sortants :Maizée RAFFIN MOZZICONACCI, Micheline ROUMEAUX, Isabelle RONY, Pierre VALAY
  4. Rapport d’activité du Président (CLANR)
  5. Questions diverses – Réponses aux questions exprimées
Cliquer ici

 

AFNART - 19-20 juin 2015 - AVIGNON

Conférence de Geneviève FALGAS

« Le départ des Français de Tunisie  (1954-1964) »

Quand nous nous retournons sur le parcours de nos vies, ce qui s’est passé il y a maintenant plus de cinquante ans nous semble une époque très ancienne, bien loin de nos vies actuelles, un peu comme si nous avions eu une existence antérieure. Et pourtant, ce que nous avons vécu fait aujourd’hui partie de l’Histoire, celle de la colonisation, qui concerna les grands pays européens pendant une partie du XIXe siècle et du XXe. Et puis, cette Histoire nous a emportés dans les tourbillons de la décolonisation.

Cliquer ici



 

Un couple pied-noir demande 9 millions d'euros à l'État

Les époux Asnar accusent la France de crime contre l'humanité pour « exil forcé » et lancent des actions devant les instances internationales......

Cliquer ici



 

AFNART

ASSEMBLEE GENERALE du 28 juin 2014 en Avignon

Lecture du Procès Verbal de l’AGO du 22 Juin 2013 à AVIGNON.
Rapport financier par le Trésorier National
Renouvellement des administrateurs sortants : Joêlle DENIS COTSAFTIS, Simone DURIS, Gérard LECOMTE, Guy MUZART, Philippe VALAY, Michel LEJEUNE, Marc MENNESSIER.
Rapport d’activité du Président (CLANR – ADEPT)
Présentation de candidature : Pierre BOUTET
Questions diverses – Réponses aux questions exprimées

Cliquer ici



 

AFNART

ASSEMBLEE GENERALE du 22 juin 2013 en Avignon

Lecture du Procès Verbal de l’AGO du 23 Juin 2012 à NARBONNE.
Rapport financier par le Trésorier National
Renouvellement des administrateurs sortants : Denise EYMARD, M.G. MOZZICONACCI, Micheline ROUMEAUX
Rapport d’activité du Président (CLANR – ADEPT)
Présentation de candidature : Isabelle RONY
Questions diverses – Réponses aux questions exprimées

Cliquer ici



 

AFNART

ASSEMBLEE GENERALE du 23 juin 2012 à Narbonne

1. Rapport financier.
2. Rapport d'activité du Président.
3. Questions diverses.

Cliquer ici



 

AFNART

ASSEMBLEE GENERALE DU 14 mai 2011 à Castries

1. Lecture du Procès Verbal de l'AGO du 12 Juin 2010 à Toulouse.
2. Rapport financier.
3. Renouvellement des administrateurs sortants.
4. Rapport d'activité du Président (CLANR – ADEPT).
5. Questions diverses.

Cliquer ici



 

ADEPT

ASSEMBLEE GENERALE DU 29 avril 2011

Rapport moral et complément au PV de l'AG.

Cliquer ici



 

FEDERATION

COMITE DE LIAISONS DES ASSOCIATIONS
NATIONALES DE RAPATRIES

Résolutions adoptées par l'Assemblée Générale de Paris du 13 janvier 2011

Cliquer ici



 

Présidentielle 2012 : Sarkozy cherche de nouveau à appâter la communauté pied-noire ...

Dans sa dernière livraison Le Nouvel Observateur a un bon titre (pour un article qui ne l'est pas lui…) : « Comment Sarkozy drague les rapatriés ». Le verbe draguer est particulièrement bienvenu. Draguer familièrement parlant c'est chercher à racoler quelqu'un. Pour une aventure sans lendemain. C'est ce qui s'est passé lors de la dernière présidentielle. Sarkozy a racolé. Avec succès. On connaît la suite.

Qu'il ait trompé et roulé dans la farine des Francaouis rien d'étonnant. Il y a longtemps que je n'ai plus guère d'illusions à leur sujet. Mais que son numéro de bateleur ait pris auprès de certains membres (et non des moindres) de la communauté pied-noire une communauté qui devrait avoir été vaccinée à vie par le « Je vous ai compris »passe l'entendement. D'autant que j'entends déjà des voix ici et là instiller qu'en 2012 l'élection se jouant dans un mouchoir de poche Sarkozy aura besoin des voix des rapatriés et donc… Et donc zoubia !

Le Nouvel Observateur résume ainsi la situation : « A l'approche de 2012 la chasse aux voix est ouverte. Le 50e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie est l'occasion pour une droite embarrassée par son héritage gaulliste de récupérer à son profit le regain de la "nostalgérie"voire de se concilier les faveurs d'une extrême droite qui porte encore le deuil de l'OAS. »

Alors comme en 2007 les promesses – à commencer par la responsabilité de l'Etat français gaullard dans le génocide des harkis – vont tomber comme à Gravelotte. Là encore on connaît la suite : Zohra et Hamid qui galèrent depuis dix-sept mois place Edouard-Herriot derrière le Palais-Bourbon pour obtenir que le président Sarkozy tienne les promesses du candidat Sarkozy. N'empêche qu'en 2012 comme en 2007 il y aura encore des babaos de chez nous qui se laisseront draguer comme de vulgaires patos. Et Jean-François Collin président de l'ADIMAD n'a pas tort quand il qualifie la Fondation pour la Mémoire de la guerre d'Algériedes Combats du Maroc et de Tunisie (1) de « bidulerien de plus ».

Il n'empêche qu'il faut saisir toutes les opportunités et obtenir le plus de choses possibles avant l'élection de 2012. Nous avons ainsi salué le travail opiniâtre de Nicole Ferrandis et de l'association Souvenir du 26 Mars 1962 qui ont obtenu que soit portée aux côtés des soldats morts pour la France l'inscription des noms des victimes du massacre de la rue d'Isly.

On va les voir s'agiter les Christian Estrosiles Lionnel Lucas les Hubert Falcoles Henri Leroyles Michèle Tabarotles Bernard Brochantles Jean-Claude Guiballes Jean Leonettietc. Tous UMP et donc tous nos gaullistes mais tous prêts à nous promettre la lune et plus s'il le faut. Méfi ! comme on dit en Provence.

Sarkozy a d'ores et déjà indiqué que à quelques semaines du premier tour il sera à Nice chez Estrosi (2)pour participer au lancement des cérémonies de la commémoration du cinquantenaire de la fin de l'Algérie française. A quel titre ? Celui d'héritier fossoyeur ?

(1) Caséedepuis le 19 octobre dernierdans 73 misérables mètres carrés au sein de l'Hôtel des Invalides…
(2) Qui veut ériger une statue de De Gaulle à Nice…

ALAIN SANDERS

 


 

L’AFNART adhère à la charte des rapatriés en étant membre du CLANR.


Charte des rapatriés

JUSTICE MEMOIRE HISTOIRE CULTURE
CHARTE NATIONALE 2007 DES RAPATRIES

Après 43 ans d'attente, la loi du 23 février 2005 n'a pas satisfait l'ensemble des revendications des Rapatriés de toutes origines concernant leur exigence de justice, leur Mémoire, leur Histoire et leur Culture.

En conséquence, cette section du peuple français demande solennellement aux pouvoirs publics:

I - LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT ET LA REPARATION NATIONALE

1 - La reconnaissance par l'Etat de sa responsabilité dans la tragédie des Rapatriés : le défaut, voire le refus de protection, après les Accords d'Evian, des Français d'Algérie de toutes origines, qui a conduit aux enlèvements et disparitions, aux assassinats et massacres de plusieurs dizaines de milliers de Harkis et de Pieds-noirs, et pour les vivants à l'abandon de la terre natale.

2 - La reconnaissance des conditions indignes de leur exode et de la relégation de certains d'entre eux, les Harkis survivants, dans des camps avec des séquelles morales et matérielles qui perdurent.

3 - La réparation des préjudices de tous ordres subis en Algérie, au Maroc, en Tunisie ou ailleurs Outre-Mer puis, après le repli, en Métropole :
- une indemnisation loyale et définitive des biens spoliés ou perdus,
- des mesures complémentaires pour les Harkis et leurs familles,
- le règlement du contentieux immobilier franco-tunisien,
- le règlement des dossiers d'endettement,
- le règlement des dossiers de retraite de différentes catégories.

4 - La libre circulation des Harkis entre la France et l'Algérie: obtenir des autorités algériennes le respect du principe de l'égalité de traitement de tous les citoyens français dans la délivrance de visas temporaires.

5 - L'examen favorable par la France des demandes de visas présentées par les quelques Harkis restés en Algérie et leurs familles.

6 - La reconnaissance de droits militaires spécifiques pour les supplétifs d'origine européenne.

7 - La pénalisation des injures et diffamations proférées et de la discrimination exercée à l'égard des Rapatriés de toutes origines ou des Métropolitains persécutés pour leur patriotisme. Les droits moraux des Français rapatriés ou métropolitains persécutés pour leur patriotisme doivent être reconnus.

II- L'ETABLISSEMENT DE LA REALITE DES FAITS

8 - L'accès aux rapports, dossiers et documents divers, l'ouverture d'enquêtes et la recherche de témoignages devant permettre de faire toute la lumière sur le désarmement des supplétifs, sur le massacre des Harkis et de leurs familles, sur les enlèvements et les disparitions (notamment par une commission bilatérale), sur les assassinats, sur les charniers, sur la fusillade du 26 mars 1962, sur les massacres du 5 juillet 1962 et sur les autres tragédies de sang.

9 - La dénonciation de la célébration du faux cessez-le feu du 19 mars 1962 et de la participation de représentants de l'Etat et des collectivités territoriales aux cérémonies privées le commémorant malgré tout, ainsi que la suppression des stèles, noms de rues et de places « 19 mars 1962 ».

10 - L'établissement de la liste la plus complète possible des disparus, l'édification d'un mémorial national nominatif, l'identification et le traitement digne des dépouilles éventuellement retrouvées.

11 - La protection des sources et des archives ainsi que la recherche de témoignages par la Fondation pour la Mémoire de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie.

III- LE RESPECT DE LA MEMOIRE ET LE MAINTIEN DE LA CULTURE

12 - Le respect et le maintien du 5 décembre comme date de la journée nationale unique d'hommage à tous les morts militaires et civils d'AFN. Le 25 septembre, date de la journée nationale d'hommage aux Harkis, doit être mise en valeur. Toutes les stèles ou monuments en mémoire des victimes doivent être respectés, comme doivent l'être aussi les hommages rendus à ces victimes et les célébrations des dates marquantes des tragédies vécues.

13 - La garantie de la pérennité, dans leur périmètre, de tous les cimetières chrétiens et juifs d'Algérie et Tunisie, leur restauration, leur entretien et leur protection à la charge de la France et, pour l'avenir, leur respect. Dans des cas extrêmes, à la demande des familles, le transfert des corps doit être assumé par l'Etat français.

14 - La restitution des registres d'Etat civil des Rapatriés d'Algérie ainsi que de leurs archives patrimoniales et celles, les concernant, des institutions, services administratifs et sociaux.

15 - L'engagement de l'Etat sur un échéancier relatif au Mémorial de la France Outre-Mer et sur la participation réelle des Rapatriés au projet et dans ses instances. Le Mémorial doit être un lieu de transmission de la culture algérianiste, un lieu de création, de rencontres et d'échanges; il doit aussi mettre en valeur le rayonnement culturel, scientifique, économique et social de la France Outre mer.

16 - L'exclusion de toute repentance relative à l'expansion de la présence française Outre- Mer, au 19ème siècle et au 20ème siècle.

17 - L'objectivité dans l'enseignement de l'expansion Outre-Mer au 19ème siècle et au début du 20ème : encouragement de la recherche sur cette période dans le respect du pluralisme, comme garantie de neutralité.

18 - L'édification à Paris, par souscription publique, d'un Monument national nominatif dédié aux Morts pour la France de tous les temps, originaires de ttout l'Outre-Mer.

19 - La mise en valeur de l'Armée d'Afrique et de son histoire, de la diversité des hommes qui la constituaient, de la fraternité qui la caractérisait et de son rôle dans la libération de la France en 1942-1945. La participation majoritaire, dans les forces terrestres françaises, des Pieds-Noirs et des Musulmans ne doit plus être occultée.

Fait à Paris le 23 mars 2007

Document élaboré ou approuvé par les associations fédérées dans le Comité de Liaison des Associations Nationales de Rapatriés (le CLAN-R), l'Amicale des Anciens de la Force de Police Auxiliaire de Paris (A.A.F.P.A.), l'A.N.F.O.N.A.A., le Cercle algérianiste, la Coordination des familles des Disparus d' Algérie, la Coordination Nationale des Français d'Algérie (C.N.F.A.), Jeune Pied-Noir (JPN), la Maison du Rapatrié Centre Culturel de l'Isère, le Recours-France, les SAS (association des anciens des affaires algériennes et sahariennes), l'Union Nationale des Combattants Supplétifs d'Afrique du Nord (U.N.C.S.A.F.N.), l'Union Nationale des Harkis (U.N.H.).

La Charte est ouverte, à tout moment, à l'adhésion de toutes autres associations de Rapatriés.